Piège en haute mer

Le piège est tendu

Mais ce qu’Ernesto Bertarelli avait anticipé en 2003 finira par arriver en juin 2007, à Valence en Espagne. A quelques jours de la deuxième victoire des Suisses, Larry Ellison, dont l’équipe BMW-Oracle n’a pas passé les quarts de finale, est déjà en train de mettre en place son plan pour détrôner le roi d’Helvétie.

Le milliardaire américain récupère d’abord Russell Coutts et le place à la tête de son équipe BMW-Oracle. Selon une rumeur confirmée anonymement par plusieurs spécialistes de l’America’s Cup, Ellison aurait promis au génial Néo-zélandais une prime faramineuse de cinquante-cinq millions de dollars en cas de victoire américaine. Pour cela, un projet de bateau gigantesque est très tôt mis à l’étude dans le plus grand secret en Californie. Ellison sait que Bertarelli dans son empressement de tout changer va commettre un faux pas que lui, le « self-made man », ne ratera pas. Le piège est tendu. Il n’y a plus qu’à attendre.

Selon le Deed of Gift, la Cour Suprême de l'Etat de New York est la seule instance juridique à même d'arbitrer un différent entre les équipes de l'America's Cup © Wikipedia

Désireux de moderniser encore plus l’édition suivante, le milliardaire suisse et les Espagnols montent de toutes pièces un yachtclub espagnol fantôme pour rédiger le futur règlement. Bien évidemment en la faveur de Bertarelli et de son équipe… « A partir de là, la plupart des propriétaires d’équipes se sont mis à hurler, raconte Michel Odara, ancien dirigeant d’ACM Management, l’entité créée par les Suisses pour gérer l’événement. Mais c’est la tradition de l’America’s Cup. Il faut la gagner pour avoir son mot à dire. » Sans le savoir, le piège se referme sur Ernesto Bertarelli.

« Ellison avait repéré la faille jurdique du yachtclub fantôme, ajoute Odara. Il n’a pas hésité une seconde, il s’y est engoufré. » L’Américain traîne alors Bertarelli devant la Cour Suprême de New York, arbitre historique de l’America’s Cup, et gagne en novembre 2007. « Ellison a l’air de défendre la veuve et l’opprimé –sous entendu les autres équipes-, mais c’est un énorme hold up crapuleux ! s’exclame Xavier de Lesquin, le directeur général de l’équipe China Team en 2007. Paradoxalement, grâce au procès, la 33e America’s Cup devient extrêmement simple : deux concurrents, trois manches, le premier qui en gagne deux remporte la Coupe. Vous imaginez, c’est fantastique et scandaleux ! »

Autres dossiers

  • Le « Trésor Rouge » de Méditerranée

    Écologie, Économie3 chapitres

    Pendant plus d’une année, l’équipe d’OCEAN71 Magazine a enquêté sur l’un des sujets écologiques les plus controversés de ces dernières années. Le thon rouge est-il vraiment en voie de disparition ? La vérité est bien plus complexe et surprenante que la plupart des médias et des ONG le laissent entendre. En exclusivité, les trois premiers chapitres de « Trésor Rouge ».






  • L’énigme des îles Samoa

    Écologie4 chapitres

    Les coraux seraient menacés par le réchauffement climatique. Certains scientifiques avancent la prédiction terrifiante qu’ils auront tous disparu d’ici à 2050. Un mystère persiste toutefois : comment expliquer que certains coraux des îles Samoa américaines résistent à des températures considérées comme mortelles pour l’immense majorité des récifs coralliens ? Enquête au pays de tous les superlatifs.






  • La base aquarius au large de la Floride

    Vivre sous la mer, rêve ou réalité ?

    Culture, Écologie3 chapitres

    Dans les années 60, l’homme a démontré qu’il pouvait habiter sous la mer. Aujourd’hui que reste-t-il de ce savoir et de ces technologies ? Presque rien. Le rêve n’a pas disparu pour autant. Régulièrement, des projets d’hôtels, de musées et de restaurants sous-marins sont présentés au public en images de synthèse. Aucun ne voit le jour. Nous avons décidé d’enquêter pour comprendre la réalité derrière le rêve.