Secrets au pays des aigles noirs

Vidéo

Episode 2

 

L’équipe d’OCEAN71 Magazine tient à remercier tout particulièrement :

L’équipe de Zabriskie Prod (Philippe et Cyrille) pour le tournage ; l’équipe de postproduction dirigée par Charles Henry ; les archéologues de l’Université de Genève, dont le Prof. Jean-Paul  Descoeudres et Gionata Consagra (Unité d’archéologie classique de l’University de Genève) ainsi que les archéologues de l’Institut archéologique albanais, dont le Dr. Saïmir Shpuza, pour leur patience et leurs précieux renseignements ; le Dr. Adrian Anastasi pour ses conseils d’archéologue ; les ouvriers albanais du chantier de fouilles ;  Luan et sa bonne humeur peu importe les circonstances ; Agim Zoli pour son accueil en Albanie ; Nick pour sa conduite efficace à travers le pays ; l’équipe du groupe Laps à Montreuil pour leur studio d’enregistrement ; Pierre Sudre pour l’étalonnage couleur des épisodes ; Marc de chez Photo Denfert pour ses conseils sur le matériel photographique sous-marin ; Eric Sauvage (son école) pour ses conseils en matière d’imagerie technique sous-marine ; Franklin Riboud, Julia Moigneux et Sophie Pfyffer pour leur bonne humeur, leur intérêt et leurs images vidéos les plus soignées possibles.

Nota : OCEAN71 Magazine tient à préciser que les quelques restes de poteries retrouvées dans les fonds marins albanais ont été photographiés, positionnés, et remis dans leur intégralité au Dr Adrian Anastasi, archéologue et directeur de la branche archéologie subaquatique en Albanie. Nous rappelons aux lecteurs que le vol d’objets archéologiques est punissable par la loi.

Autres dossiers

  • plongée sur une épave reconstituée dans les calanques de Cassis © Francis Le Guen

    Archéologie subaquatique : plongée entre flics et voyous

    Culture5 chapitres

    Selon l’UNESCO, près de trois millions d’épaves reposent sur les fonds des mers du globe. Aujourd’hui, avec le deuxième plus grand domaine maritime mondial, la France a décidé d’utiliser tous les moyens pour mettre un terme au pillage d’épaves. Est-ce réaliste ou purement illusoire ? Pendant près d’une année, OCEAN71 Magazine a mené une enquête de longue haleine, du coeur des autorités françaises aux pilleurs des mers.






  • Galerie Les ruines de Jazira Al Hamra © Philippe Henry / OCEAN71 Magazine

    Le mystérieux village de l’île rouge

    Culture, Économie1 chapitre

    Les Emirats Arabes Unis sont réputés pour leur démesure immobilière, leur exubérance et leur puissance financière liée au pétrole. Les émirs s’emploient même à faire disparaître toute trace de leur passé de tribus nomades pauvres. Nous avons retrouvé au bord de la mer un village de pêcheur abandonné témoignant de ce passé. Il serait hanté.